Aucun projet n'est trop petit ou trop grand pour vous. Que vous soyez un particulier désirant ajouter un îlot dans sa cuisine ou un constructeur prévoyant bâtir un immeuble de 200 unités de condo, nous pouvons vous guider a travers ces étapes.

Fiers de nos réalisations, nous ne nous gênons pas de les exhiber. Voyez des dizaines de démonstrateurs en exposition au fil des pages de notre magazine, et découvrez un grand choix de matériaux, de couleurs, d'accessoires et de comptoirs. Rincez-vous l'œil sans tarder !

C’est désormais un secret de Polichinelle : les cuisines fermées ont depuis longtemps été remisées au cagibi et la cuisine ouverte, cet espace séparé du salon juste par un bar ou un îlot, s’est imposée comme un must en matière de déco de cuisine. Les murs sont tombés : la cuisine 2015 n’est plus seulement ce lieu où l’on prend ses repas, mais c’est désormais une sorte de place publique où découverte, partage, expérience et convivialité côtoient l’art culinaire devenu carrément acrobatique.

La cuisine est plus une continuité du salon qu’un espace à part entière. A ce titre, elle se doit de fusionner avec lui, de se fondre dans son sillage, de s’effacer presque… Les éléments encombrants ou peu esthétiques sont escamotés. Les étagères font mine de bibliothèque. Les placards se font discrets puisque l’on a fait disparaitre jusqu’à les poignées et que les teintes se font de plus en plus épurées (blanc, gris perlé). Parfois, une seule porte renferme plusieurs éléments de rangement (un placard et deux tiroirs) pour un design de plus en plus minimaliste. On n’hésite quand même pas à rajouter une petite touche de couleur (moutarde de préférence) pour booster l’esthétique. Les nouvelles tendances culinaires (pâtisserie décalée, cuisine organique voire moléculaire) nécessitent de nombreux appareils ménagers (on optera pour les modèles les moins bruyants, au risque de se retrouver au sein d’une véritable cacophonie) et des plans de travail étendus (disproportionnés ?). Ces derniers font donc un saut en longueur et se doivent d’afficher robustesse et résistance, histoire de supporter les coups de couteaux de la dernière mode culinaire, la raw kitchen…

Côté évier, tout est permis : osez les couleurs flashy, les formes non conventionnelles et recouvrez-le, pourquoi pas, d’une large planche d’inox. Le gain de place sur votre plan de travail n’en sera que plus important et le look, minimaliste à souhait.

Les hottes, devenue indispensables depuis que les cuisines ne disposent plus de portes (à moins que ne voyiez pas d’inconvénient à ce que des vapeurs de grillades enfument votre chambre à coucher ?), sortent complètement de leur conformisme pour elles aussi s’habiller de couleurs décalées et de formes insolites. Si déjà l’on doit se doter d’un objet si imposant, autant en profiter un maximum coté design, dirions-nous. Certaines sont même équipées d’un système de neutralisation des mauvaises odeurs… Pas mal, à condition d’occulter leur prix exorbitant !

L’ilôt… comment ne pas l’évoquer. C’est devenu THE élément incontournable de votre kitchen plan. A vous de choisir sa fonction, et donc sa configuration : ilôt de cuisine, à évier ou dédié simplement à la prise de repas, dans tous les cas les lignes sont abrégées. Enfin, l’une des dernières tendances consiste à intégrer des ardoises sur les parois des meubles ou sur les murs. Au cas où les agendas de votre maisonnée seraient en plein anachronisme et que vous ayez des messages urgents à faire passer (« Cette cuisine m’a coûté une somme pharamineuse, gare à toi si tu ne laisses pas propre derrière toi ! »).